lundi, octobre 26, 2020

Actuellement en cours de réalisation : Lesdiguières le Docufiction

Témoignages

Témoignages (8)

mercredi, 16 septembre 2020 09:00

Au Château de Virieu

Écrit par

WhatsApp Image 2020 09 14 at 20.52.04Un gros merci encore à toute l'équipe pour cette belle aventure et découverte d'un monde très riche et intéressant ! Qui m'a fait sortir de ma routine..merci à vous tous: metteurs en scène, directeurs de projets scriptes techniciens images, sons, lumières, habilleuses maquilleuses intendants, acteurs,figurants, silhouettes...photographes sans oublier le cuistot !!!! bref que de belles rencontres... j'ai hâte de voir le résultat et j'espère à une prochaine aventure .

Marie

 

 

 

 

 

 

 

Tournage château de Virieu ! 

IMG 4097J’ai appris l’existence d’un tournage de film dans la région via ma famille et notamment mon père qui était figurant pour le rôle de soldat. 

Faisant mes études dans le multimédia, j’ai tout de suite été intéressée par la proposition d’assister à ce tournage de docu-fiction. Pouvoir observer les machinistes, caméramans, perchistes, le réalisateur et bi
en d’autres professionnels en action m’a tout de suite attirée. 

Veille du tournage, j’apprends qu’une figurante s’est désistée, n’ayant jamais fait de figuration, j’ai sauté sur l’occasion pour découvrir l’univers de « l’acteur ». Maquillage, costume et coiffure… Me voilà dans la peau
d'une femme noble. Être sur un tournage, voir l’envers du décor était vraiment une expérience unique et très enrichissante.  

Sous les ordres du réalisateur, nous avons tourné, plusieurs scènes, toute la matinée. Avec une équipe et des figurants très sympathiques, c’était une super expérience que j’espère vraiment renouveler un jour. 

Eva

mardi, 21 juillet 2020 15:12

A la collégiale Saint André

Écrit par

WhatsApp Image 2020 07 12 at 19.25.36
Surprise !

Jamais je n'aurai pensé, ce dimanche 12 juillet me retrouver au pied levé, figurant , costumé en noble sur le tournage d'une scène, illustrant la conversion du duc de Lesdiguières à la religion catholique en la collégiale Saint André.

A 13 heures, traversant la place Saint-André, écrasée sous un soleil au zénith et enviant les consommateurs attablés aux terrasses des cafés, je ne m'imagine donc, encore pas , le déroulé de mon après-midi.

Le producteur exécutif, Alain Marin, va très vite m'en donner un aperçu. . « Puisque tu es là,. Tu peux donner un coup de main à l'équipe technique » . « OUI CHEF !» ! J'ai compris. Je ne suis pas là pour faire du tourisme !
Aussitôt dit, aussitôt fait . Me voilà, agenouillé, face à Gilles, le chef machiniste à emboîter les rails qui serviront lors du travelling. Quatre rails exactement, pas un de plus et le plaisir de travailler dans la fraîcheur de cette église !. Un plaisir fait de courtes durées...

Raoul, le second réalisateur , vient, dans mon dos, de me confier une nouvelle mission ! « Serge, trouves toi un costume. Tu seras un noble, mêlé aux autres figurants, au fond de l'église ». .
Dans ma tête, je m'entend à nouveau dire un « OUI CHEF ! ». Gilou, désolé, je t'abandonne pour de nouvelles aventures !

Accompagné par une des trois habilleuses, - Josiane - je me retrouve devant des portants où sont accrochés tous les costumes du film. A moi de choisir, parmi ceux qui restent, le plus idoine pour mon personnage. J'ai le choix ! En fait non, pas tout à fait. Plutôt l'embarras. Aucun ne correspond à ma morphologie. Trop petit pour la veste et un pantalon qui mit une nanoseconde pour glisser de ma ceinture à mes chaussettes ! Qu'à cela ne tienne. Je serais assis sur un des derniers bancs. Je peux garder mon jean. Ni vu ni connu, je t'embrouille ! Magie du cinéma , magie du montage.

Assis sur mon banc, au fond de la chapelle du XIIIème siècle, mon statut de figurant ,me permet d'assister aux derniers préparatifs avant tournage. Sur le plateau, en bons professionnels, connaissant chacun leur partition, les protagonistes, (ingénieur du son, perchman, cadreur ; machiniste, maquilleuse, costumières, clapman etc... s'activent aux dernières mises au point.

Une heure plus tard, le mot « SILENCE » résonne sous les voûtes. Pierre-Yves, le réalisateur, l'oeil, rivé sur le moniteur, vérifie que tout est en place avant de lâcher l'ordre suprême : « ACTION ! ». Une nouvelle séquence du docu-fiction vient de commencer, mettant à l'avant scène, le dernier connétable de France et l'archevêque d'Embrun...

Merci à toute l'équipe de la prod de m'avoir accueilli ! Pour un après-midi, merveilleux et ma première « petite » participation à un tournage de film en costumes d'époque. A bientôt sous les « sunlights ».
Pour moi, je l'espère, sous une lumière automnale (septembre) pour vous bénir en évêque de Gap, du haut de mon cheval ! Amen !

Votre serviteur : Serge Allermoz

11 JUILLET 2020

 

Levé de bonne heure direction le HMC à Tencin. Je suis content de retrouver l’équipe mais surtout le plateau de tournage après 11 ans d’absences et surtout 25 ans depuis « Les Loups de Malmort », avec Alain Louis nous sommes les rescapés de cette belle aventure.

image001 Après le maquillage Merci à Manon image002

Afin de financer le costume 

j’ai fais un peu de PUB et pas n’importe laquelle de mon CE d’EDF

image004

 

J’enfile le costume sur lequel en début de semaine Chantal

a passé une vingtaine d’heures, Chapeau bas, pardon Mitre basse.

Ensuite direction le château du Touvet, lieu de tournage, mais là un grand problème se pose, la production a oublié de réserver un cabriolet ou une voiture avec le toit ouvrant pour l’Archevêque d’Embrun, Guillaume IX d’Hugues pour les intimes.
Je fais comment avec ma mitre ?

Au château nous sommes accueillis par une petite pluie fine, les propriétaires nous mettent gentiment une salle à disposition. Moi je dis MERCI.

 

image006 A mon passage certains font preuve de respect image008  image009 Ca y est il va être temps de rentrer en piste, pardon de rentrer dans la chapelle afin de marier François de Bonne et Marie VIGNON.  image011 

 

Alors que d’autres tombent à la renverse en me voyant ??? Bizarre ???

 

Je m’éclipse car je vois que François et Marie sont heureux et c’est l’essentiel.

Cette journée de tournage c’est bien terminée

image013

12 JUILLET 2020


12ème jour de Juillet 2020, en la collégiale Saint André de Grenoble, moi, Eric MERLIN alias Guillaume IX d’Hugues, Archevêque d’Embrun doit célébrer la cérémonie d’abjuration solennelle.
Je me rends compte que tout repose sur mes épaules car je ne dois pas lire le texte mais le jouer.
Allez, on y va, « Aujourd’hui le 24ème jour de Juillet 1622 se présente à moi … »

image014

Vous voulez que je vous dise, c’est impressionnant d’essayer d’interpréter le texte original de cette cérémonie, dans un lieu magnifique, quand à l’acoustique … j’entends encore la réverbération de ma voix me revenir en pleine face, DESTABILISANT non, du début à la fin, j’ai pris un énorme plaisir à jouer avec, entre silence etc … Je remercie Marie VIGNON et François de Bonne de leurs regards encourageants. J’en profite pour dire encore MERCI à Chantal pour le magnifique costume. Merci aussi à :
Manon qui régulièrement venait m’éponger le visage
Jeanne Marie la scripte
Pascal (pour la prise du son) que j’ai pu écouter, c’est tout simplement bluffant cette acoustique.

A toute l’équipe technique, même la nièce de Louis VIDEL a été embauchée au travelling.

image015Eric MERLIN

Je laisse la plume à ma fille Manon avec qui j’ai partagé cette journéeC’était bien mais fatiguant.

C’était une bonne expérience.
Mon père jouait bien son rôle, l’acoustique était surprenante cela n’avait rien à voir par rapport aux répétitions qu’il faisait chez nous avec ma sœur et moi.
Vivement le 25 juillet

image016

lundi, 13 juillet 2020 18:27

Le Duc se marie

Écrit par

Samedi 11 juillet Arrivée 7h20 pour 7h30. Premier jour de tournage pour moi et je ne veux pas être en retard.

J'ai l'impression de rentrer dans une ruche !


Une vingtaine de comédiens à maquiller, habiller et coiffer...

Tout d'abord les habilleuses, Christiane, Chantal et Josianne qui à tour de rôle habillent, déshabillent, ajustant tant bien que mal les costumes des comédiens : "Qui a prit mon écharpe ? Où est mon Jupon ? Gardez bien l'étiquette de votre cintre"

WhatsApp Image 2020 07 11 at 17.57.00
WhatsApp Image 2020 07 11 at 18.04.29  WhatsApp Image 2020 07 11 at 17.49.20

C'est un chassé croisé au millimètre près avec les techniciens qui finissent de charger du matériel... (Je n'ai pas tous les noms mais ils sont nombreux !)

Il fait gris... Pascal se demande si la lumière sera suffisante... ?

Puis je file au premier étage pour rejoindre les maquilleuses Annick, Manon et Armelle qui sont déjà à pied d'oeuvre !
Sans, attendre je cris tout haut : " Que puis-je faire pour vous faire gagner du temps ?" Après quelques consignes, j'ajuste mon masque, (Covid 19 oblige) je désinfecte mes mains, ma brosse et mon lisseur...
Tout le monde vient à tour de rôle et on entend crier : "A qui le tour ?"

Me voilà devenue une abeille !

Un éclair surgit en moi ! " Mince, je joue aussi ! Il faut me préparer ! Allez, hop hop hop ! j'enfile ma robe de 100 kilos composée d'un
savant mélange d'étoffe ivoire et rubis, bordée de dentelle. (Je bénis le ciel qu'il fasse gris... Je n'aurais pas trop chaud)


Quelques pinces à nourrices plus tard, je passe sous les mains expertes de Manon pour avoir un maquillage " de plateau" ... Moins de 5 minutes ... On attend plus que moi.... Annick achève la coiffure d'époque... Top ! Je cours rejoindre mes amies commères dans notre carrosse des années 2020 mené par Raoul, qui ne manque pas d'anecdotes croustillantes... Je souris... Nous sommes en 1617 et je vais assister au mariage de François de Bonne de Lesdiguières avec Marie Vignon, au château emblématique du Touvet…

Sylvie Libralato

 

 

"Plus jamais ! j'avais pourtant dit que plus jamais, je ne me remarierai !!! et pourtant !
Voilà qu'en poussant la porte du studio ce jour là une belle aventure m'attendait. J'étais venue voir Sylvie et Bastien participer à un casting et pourquoi pas essayer moi aussi et comme je suis plutôt du genre aventurière je me suis laissée prendre au jeu ! Voilà que quelques jours ou semaines plus tard je me suis vue attribuer le rôle de Marie Vignon qui allait épouser François de bonne de lesdiguieres ! wouaaaah wouaaaah wouaaaah !!
J'étais à la fois honorée et un peu stressée par cette situation..J'avais peur d'oublier le texte, de faire des mimiques inadaptées à la caméra... bref je voulais absolument être à la hauteur de la mission, que l'on m'avait confiée. Alors j'ai commencé à regarder à quoi ressemblait "cette Marie Vignon" et puis son futur mari, et puis je me suis documentée sur l'histoire de leurs vies ...(pour quelqu'un qui détestait l'histoire à l'école ! ) Je voulais en savoir le plus possible pour essayer d'avoir la meilleure attitude possible parce que côté texte à retenir j'étais maintenant rassurée ... Après plusieurs semaines d'attente, mise en quarantaine pour covid, les essayages, le jour "J" arrive enfin !! J'allais dire pas loin de 10 fois "j'accepte "à ce cher François ! J'espère qu'il a bien compris !?
Sylvie ponctuelle comme toujours vient me chercher à 6h45 en bas de chez moi ! et nous voilà toutes les deux en chemin pour une nouvelle aventure. ..
Ce week-end de tournage restera gravé dans ma mémoire comme une magnifique expérience. J'ai fait la connaissance de personnes merveilleuses, passionnées, patientes , attentionnées, drôles, professionnelles... Quel bonheur de se faire accueillir de la sorte. J'ai été coiffée, maquillée, habillée, chouchoutée, admirée, cadrée, enregistrée...etc... Alors je me suis laissée faire, attentions, douceur et professionnalisme ... Chaque détail semble compter . C'est un beau cadeau que toute l'équipe m'a fait là, du moins c'est comme ça que je l'ai vécu, un rêve de petite-fille, qui se réalisait, un vrai comte de fée! Alors pour toutes ces raisons, je voulais dire un immense merci à toute l'équipe (je ne donnerai pas tout les noms parce tout le monde à été au top et je ne voudrais oublier personne et puis, je ne les ai peut-être pas tous retenus ). J'espère à l'avenir faire partie de cette belle troupe et apporter à mon tour un peu de mon temps et mon aide lors d'autres tournages, dans la mesure de mon temps libre. J'ai hâte de voir le résultat à l'écran. "

WhatsApp Image 2020 07 11 at 13.50.51Marie Vignon alias Marie BAESSO

jeudi, 09 juillet 2020 15:57

Nouvelle séance d'essayage

Écrit par

En ce premier samedi de juillet, toujours en gardant les gestes barrières, nous avons procédé, à l’habillage d’une quinzaine de personnes.

Deux couples qui ne pouvaient pas venir le samedi, ont fait leur essayage, le vendredi, parmi eux l’ancienne Directrice de l’Amicale Gisèle Belmain habillée en noble.

Tout c’est très bien passé dans la joie et la bonne humeur, quelques enfants heureux de participer à cette aventure, beaucoup de Dames, et un peu plus d’hommes, que d’habitude, d’ailleurs nous recherchons, toujours des soldats pour le mois de juillet si ça vous dit pourquoi pas.

Le Week End de la semaine prochaine 3 jours de tournage d’affilé nous attendent, avec de nombreux acteurs et figurants, et des techniciens bien sûr. A cette occasion, nous allons accueillir deux très bon professionnels, un chef Opérateur Christian Perrin et un Ingé son Pascal Lesaunier, qui viennent en renfort et bénévolement nous donner un coup de main, de belles images, du bon son en perspective. 

Nous allons aussi accueillir de jeunes pousses, qui vont apprendre au contact des professionnels et de nos anciens chevronnés, les métiers du cinéma telle est notre vocation à l’Association.

 

Alors Attention, Moteur, ça Tourne, Action

samedi, 27 juin 2020 14:25

Ma journée de tournage

Écrit par

Nous sommes partis à 9h00 pour arriver à 9h20 devant un bâtiment magnifique, le palais du parlement.

image002

Raoul est descendu nous ouvrir, du coup fatigué, il est parti dormir, pardon réfléchir

image003

J’ai fait connaissance de ma sœur d’un jour (Aloïse) ainsi que de l’équipe de tournage

image004

Le matin avant de répéter avec Didier et Papa, nous avons regardés les autres comédiens tourner

image005image006

L’heure tourne, certaines personnes commencent à avoir faim et mangent ce qu’ils ont sous la main. Mais pas pratique avec le masque

image007 

J’ai aidé à mettre les chaises et les tables et à 14h00 nous sommes enfin passés à table. Malgré la présence d’Henri IV, pas de poule au pot au menu.

image008

J’ai enfilé mon costume confectionné par Chantal, et direction le maquillage et coiffure en compagnie de Louis VIDEL.

     
image009
image010 image011
  image012  


Silence, on tourne, ACTION, une, deux puis trois caméras

image013 

Quand soudain, on entend dehors une fanfare, par vraiment raccord avec l’époque

image014

Pour le plus grand soulagement de Pierre Yves cela ne durera pas

 

Un nouveau personnage arrive

image015

Au lieu de finir à 16h00, fin de tournage vers 18h00 Au fait nous avons perdu un comédien, volatilisé ?

image016

Après avoir aidé l’équipe technique, Alain Louis a rajouté un peu de pétillant à cette belle journée, cette nouvelle expérience pour moi. Je vous rassure, il n’y a que Papa qui a bu avec modération.

image017

Une très belle journée de tournage. Une question : « c’est quand que je recommence »

image018
image019

Camille MERLIN alias « la nièce de Louis VIDEL »

mardi, 02 juin 2020 14:58

Jour d’Essayage samedi 30 mai 2020

Écrit par

Ce samedi  30 mai après 2 mois de confinement nous avons pu enfin, reprendre notre projet de docu-fiction. Nous avons convoqué pour une séance d’essayage , les comédiens qui joueront au parlement place Saint André en juin. Bien sûr nous avons respecté les consignes de distanciations sociales et mis nos masques, tout ceci dans la bonne humeur et la convivialité. Le café avec jus de fruit petit beurre, chocolat pour ceux qui en voulait. Christiane, Josiane et Chantal ont eu beaucoup de travail avec les comédiens, retouches costumes sur place et des changements de choix. Chantal est repartie avec des retouches à faire sur quelques costumes et une  création ( costume de Richelieu tissu ne convient pas) sur une remarque de notre réalisateur.

Nous allons dire que tout c’est bien passé, à part un petit détail sur le lieu de rendez vous. 

dimanche, 23 février 2020 15:50

Un jour de casting

Écrit par

L1012722 Nik DxO

-6h du matin, le réveil sonne, je suis impatiente de retrouver l'équipe des Mousquetaires pour un casting mémorable !
Je réveille mon fils.. Se lever tôt un samedi matin ?
il faut être fous !
Pourtant nous voilà partis dans les locaux de palm prod... à moitié endormis..
Un bon café, une brioche, un cake, des chocolats ! On ne peut pas dire que l'on soit mal accueilli par Alain
Les bénévoles arrivent, tranquillement. Certains se sont perdus... Ils viennent pour la première fois... C'est un brouhaha improvisé de personnalités totalement différentes.
Des hommes des femmes, des anciens, des jeunes enfants qui jouent dans une pièce de 20 mètres carrés... Une vraie cacophonie !
Puis d'un coup, retentit la voix ferme et forte de Raoul : Silence ! Je sursaute...
Je rentre dans ce petit bureau... Haut lieu.. où tout se passe... Sur ma gauche... une caméra sur son trépied... En face un bureau derrière lequel nos bourreaux discutent... A droite un espace vide.. Un mur noir... Notre photographe me tend un Clap... j'écris mon nom sur l'arrière et là, telle une condamnée adossée contre le mur. J'obéis : " mets-toi de face.. de profil... l'autre profil..." et là je me dis " faut-il sourire où faire la gueule ?"
2 autres bénévoles à qui je dois donner la réplique, arrivent... Et là, je prends le stylo, je corrige le nom sur le clap ... et c'est reparti pour des photos... je remarque qu'elles ne sourient pas plus que moi...
Ça commence... Raoul nous guide et nous explique un peu la scène avec Didier, le coach.
Nous échangeons des regards complices avec Gisèle et Benedicte.. c'est rigolo... Ces petites phrases à interpreter sont toutes bêtes et pourtant... C'est pas si simple.... Mes mains tremblent ma gorge est sèche, ma voix se fait plus forte plus sûre.. Que m'arrive-t-il- ? Ce n'est rien pourtant !
et puis de toute façon, j'ai surtout envie d'être à la technique... Je n'ose pas espérer...
Voilà , les 3 compères PY, R et D qui se moquent gentiment de nous en disant "Ca passe bien toutes les trois"
On a beau avoir joué des commères... je suis fière.. c'est tout bête, mais je suis fière..

Vivement la prochaine fois pour retrouver cette bande de joyeux lurons !

 

Manon : Un peu stressée, on nous a mis à l'aise, après j'ai pris du plaisir
à faire le casting.

Camille: C'était bien, j'étais pas stressée, c'était cool.

Maxens : Un peu stressé au début, mais ensuite c'était bien

 

Jour de casting, passage obligé pour tout film, court ou long.
Une première pour mon fils de 13 ans, un peu plus l'habitude me concernant.
Le plaisir de retrouver une belle équipe, de faire de nouvelles rencontres, le trac, l'excitation sont, comme toujours, au rendez-vous.
Mais plus que tout, l'émotion de voir mon fils faire ses premiers pas devant une caméra.. Va-t-il aimer ça?
Réponse sur le chemin du retour, dans la voiture: "Maman, c'était trop bien. J'espère que j'aurai un rôle!"
Et voilà, il semblerait que je lui ai transmis le virus...

 

C'est une très chouette expérience me concernant pour une première. J'ai adorée. l'équipe sympa et qui met à l'aise tout en étant pro. Et pour finir j'ai adoré faire l'essai pour Marie de Médicis et être reprise sur ce que je devais faire pour améliorer. j'ai trouvé ça très intéressant . à refaire avec grand plaisir.
Marie

Les Partenaires

Log in or Sign up