jeudi, mai 06, 2021

Actuellement en cours de réalisation : Lesdiguières le Docufiction

dimanche, 10 mai 2020 16:36

Gil Salerno est le Cardinal de Richelieu

Évaluer cet élément
(1 Vote)

J'ai rejoint l'équipe sur le film Zones d'ombres en 2006
Comme j'ai effectué une grande partie de ma carrière professionnelle en tant que technicien de maintenance de matériel médical à l’hôpital, j'ai tout de suite été intéressé par la partie technique de la construction d'un film.
J'avais repéré un opérateur de la Louma, Raoul Weihoff, un des piliers de l'association Ciné Caramelle.
Tout de suite le courant est passé entre nous deux. Il m'a formé au maniement complexe de cet engin de prises de vue, ce qui m'a permis de prendre la place de chef machiniste de l'association.
Louma : une grue au bout de laquelle on positionne une caméra que l'on peut piloter à distance en associant à la fois les mouvements propres de rotation de la caméra et les mouvements linéaires du bras de la Louma qui peut monter jusqu'à 6m de hauteur.
Ce poste ne concerne pas uniquement le maniement de cette Louma qui permet de faire des images en déplacement spectaculaire, mais également le montage et le maniement des travellings, sorte de petits rails qui permettent de suivre les acteurs dans leurs déplacements, ainsi que le montage et le maniement d'autres petits appareils tels que le Slider.
De plus, je suis chargé de construire avec des clamps, des barres d'alu, des supports plus ou moins extravagants (ils doivent supporter les objets mais ne doivent par rentrer dans le cadre de prise de vue !) pour les éclairages, les micros, les accessoires, bien entendu tout en assurant la stabilité de tous ces montages et donc la sécurité des personnes évoluant sur le plateau.
Ce poste nécessite également une certaine force physique car tous ces équipements pèsent leur poids et il faut parfois les installer dans des situations ubuesques. Ah ! Ces réalisateurs ! Quand ils ont une idée dans la tête, ils demandent de tout mettre en œuvre pour la fixer sur la pellicule.
Par ailleurs, tout le long du tournage, il faut être disponible, à portée de voix du chef opérateur que l'on entend pas pendant facilement une heure pour les réglages et qui, d'un seul coup, a besoin d'une pièce, d'un support .... et l'on entend soudain :
Gil ! Un clamp ! On a intérêt à bien avoir rangé le matériel pour trouver de suite la dite pièce car, bien entendu, le chef opérateur est en équilibre au bout d'un escabeau, en attente !!!!
Dès le film "L'Oublié", je suis venu avec Caramelle, la chienne dont j’avais la garde ; elle est devenue instantanément la mascotte du groupe à tel point que lorsque l'on a changé le nom de notre association, on l'a rebaptisée Ciné Caramelle.
Vous l'avez compris : le machiniste, sur un tournage, est là depuis le début jusqu'à la fin et doit être à l'écoute, inventif, disponible et surtout pas susceptible, même si, souvent, dans la précipitation, les demandes fusent.

Lu 444 fois Dernière modification le vendredi, 03 juillet 2020 07:28

Les Partenaires

Log in or Sign up